Le titre LECTRA

- Le titre XILAM progresse de 32 % suite à la publication de ses résultats annuels. La société n’a pas démérité avec des bénéfices qui ont été multipliés par 5 par rapport à l’année précédente, ce qui nous donne un PER de 20. Cependant, la rentabilité ne me paraît pas suffisamment solide pour pouvoir revenir sur le titre.
– Le titre NICOX progresse de 12 % sur la semaine suite à la publication de résultats précliniques positifs sur une nouvelle molécule.
L’effet d’annonce a une nouvelle fois fonctionné sur le titre mais honnêtement, je pense que le marché a une fois de plus surestimé la qualité des résultats, le chemin à parcourir pour cette molécule me semble encore bien long … Quand je vois un analyste qui parle de l’intérêt du partenariat avec Bausch & Lomb avec un milestone (paiement d’étape) qui pourrait atteindre 173 Millions de dollars, ça me fait doucement rire car tous les développements précédents de NICOX se sont conclu par des échecs retentissants. La crédibilité de NICOX a pris du plomb dans l’aile et cela doit se payer dans le cours.
Je continue à penser qu’à 2 €, le titre me semble beaucoup trop valorisé … le seul intérêt étant sa trésorerie (1.34 € / titre) … je rappelle qu’aux US, ce genre de biotech serait valorisée bien en deçà de son cash, certainement sous les 1 €, surtout avec un pipeline aussi pauvre.
En l’état actuel, ce titre est à éviter ce qui ne devrait pas empêcher les mouvements erratiques dont NICOX est coutumier ! Sa « petite soeur » HYBRIGENICS a profité de la spéculation sur sa publication de résultats de phase IIa de sa molécule vedette prévue pour le 5 juin à l’ASCO (célèbre congrès annuel d’oncolologie de Chicago), le titre est monté de 13%. NEOVACS a suivi le mouvement avec une hausse hebdomadaire de 11.5 %.
DEINOVE a profité d’un versement de 1.6 Millions d’euros de la part d’Oseo pour grimper de près de 15%.
– L’intérêt pour ARCHOS ne se dément pas. Le titre grimpe encore de plus de 12 % suite au franchissement de la résistance psychologique des 10 €.
– Le titre de la petite société de chimie PCAS a effectué un beau rattrapage, certes dans des volumes relativement faibles. Cette hausse pourrait être due à une bonne avancée des démarches entreprises pour refinancer la dette et assurer le remboursement de l’OBSAR 2012.
– Suite à une progression de plus de 8 % cette semaine, le cours de NATUREX s’approche de ses plus hauts historiques. La fusion avec l’espagnol NATRACEUTICAL s’avère une superbe réussite. Avec un PER 2011 de 15 et un VE/ROP de 12, le potentiel de NATUREX me paraît relativement limité bien que NATUREX soit coutumière de ratios encore plus généreux.
– ADVERLINE, la cousine de MAXIMILES a été bien entourée la journée de jeudi avec des volumes anormalement élevés pour la valeur. Cette régie publicitaire sur internet est faiblement valorisée avec un VE/ROP de 7. Le titre progresse de 3.5 % cette semaine. A suivre de près.